La Niavôlupté

Appelez-moi Niavôl.

Cela fait maintenant 4 ans que j’ai ouvert ce blog. Au début, je pensais que ce serait le meilleur moyen pour moi d’exprimer ce que je ressentais et de le partager avec autrui. Rapidement, l’idée d’en faire mon métier à germer en moi. Pensant avoir tous les atouts pour mener à bien ce projet, je me suis lancée la tête la première dans une entreprise qui, je l’avoue, était complètement irréfléchie et qui manquait cruellement d’analyses.

Je me suis basée sur le simple fait de savoir rédiger quelques lignes. « Savoir rédiger », les mots sont encore trop prétentieux pour exprimer réellement mes compétences d’antan.

Je me suis aperçu que j’avais encore de nombreuses lacunes à combler avant de prétendre au métier d’auteur. Bien que mes bases en français étaient assez complètes, elles étaient encore trop insuffisantes. Je ne m’en suis rendu compte qu’après avoir essuyé de nombreux échecs. J’ai même failli abandonner au bout d’un moment, me disant que finalement, la rédaction n’était pas faite pour moi.

Ce n’est qu’en parcourant le Net, à la recherche de conseils et d’idées pouvant m’aider à avancer que j’ai compris qu’en réalité, rien n’est acquis. Sans un travail acharné, des heures de luttes et de persévérances, l’on ne peut espérer être récompensé.

J’ai remonté la pente. De mes échecs, j’en ai fait ma force, ma motivation et mon inspiration.

J’ai multiplié les inscriptions sur les plateformes de rédaction en vue d’affiner mon style, et d’aiguiser ma plume. Aujourd’hui, je ne peux pas dire que mes textes sont parfaits, loin de là. Mon niveau n’est pas encore suffisant pour me permettre de dire que je suis une véritable experte du SEO. En revanche, je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que j’ai énormément évolué avec le temps.

En 4 ans, j’ai parcouru un long chemin, parsemé de pièges et d’embuches. J’ai relevé des défis qui autrefois me paraissaient insurmontables. Et finalement, j’y suis parvenue. J’exerce le métier dont j’ai toujours rêvé. Je rédige pour le web, mais pas seulement, car j’écris pour moi et surtout pour mes lecteurs. Je partage avec eux mes connaissances, et parfois un peu mes faiblesses.

Je vis de ma passion et à travers ce blog, j’espère sincèrement pouvoir aider certains, distraire d’autres, et partager avec tous mon univers : « la rédaction web ».

Plus qu’une utopie, vivre de sa passion est un choix. Pour moi ce n’est plus une option, c’est un mode de vie que j’assume sans complexe.

Je vous invite à parcourir la Niavôlupté pour trouver vous aussi ce que vous recherchez dans la vie.